Service Départemental d’Incendie et de Secours de Maine-et-Loire

Vous êtes dans : Accueil > Devenir sapeur-pompier > Le volontariat > La campagne de promotion du volontariat 2017 > #idée reçue n°5 : Entre la vie de famille et le volontariat

#idée reçue n°5 : Entre la vie de famille et le volontariat

 

Une nouvelle formule " convention disponibilité"

La difficulté majeure rencontrée par le Service Départemental d’Incendie et de Secours de Maine-et-Loire (S.D.I.S.49) est la disponibilité de ses effectifs pendant les heures ouvrables. Or, il n’est pas toujours facile pour un sapeur-pompier volontaire (S.P.V.) de quitter son emploi afin d’aller porter secours.

Aussi, pour garantir la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires le SDIS 49 propose, aux employeurs de SVP, des conventions qui ouvrent droit, pendant leur temps de travail à des autorisations d’absence pour formation ou pour intervention et ce, dans le respect des nécessités de fonctionnement de l’employeur.

Des conventions "accueil périscolaire",

 

Cette convention a pour objectif de faciliter l’engagement de sapeurs-pompiers volontaires sur des opérationsde secours, sur le temps périscolaire (cantine ou garderie), en leur proposant une solution ponctuellede garde de leurs enfants.En effet, la difficulté majeure rencontrée par le S.D.I.S 49 est la disponibilité de ses effectifs pendant lesheures ouvrables. 83% des sapeurs-pompiers de Maine-et-Loire sont des volontaires qui cumulent cetteactivité avec leur vie personnelle et professionnelle. Et parmi eux, 46% se situent dans la tranche d’âgedes 25 - 40 ans susceptibles d’être parents.

Cette convention a pour objectif de faciliter l’engagement de sapeurs-pompiers volontaires sur des opérations de secours, sur le temps périscolaire (cantine ou garderie), en leur proposant une solution ponctuelle de garde de leurs enfants.En effet, la difficulté majeure rencontrée par le S.D.I.S 49 est la disponibilité de ses effectifs pendant les heures ouvrables. 83% des sapeurs-pompiers de Maine-et-Loire sont des volontaires qui cumulent cette activité avec leur vie personnelle et professionnelle. Et parmi eux, 46% se situent dans la tranche d’âge des 25 - 40 ans susceptibles d’être parents.

eZ publish © Inovagora