Service Départemental d’Incendie et de Secours de Maine-et-Loire

Vous êtes dans : Accueil > Le SDIS de Maine-et-Loire > Son Histoire > Des locaux étroits et dispersés

Des locaux étroits et dispersés

En 1957, l'atelier départemental avait déménagé avec le corps des sapeurs-pompiers d'Angers dans leur nouvelle caserne située dans les anciens bâtiments de l'Académie d'équitation (actuellement CSP Académie). Les deux ateliers, départemental et du corps angevin, partageaient les mêmes locaux. L'Académie accueillait aussi une partie des matériels du SDIS stockés dans des garages et le logement de fonction de l'inspecteur départemental.

Dans le même temps, le SDIS conservait des bureaux à la cité administrative. Plusieurs locaux étaient également utilisés en dehors de la caserne pour stocker du matériel.
Mais rapidement, le corps d'Angers a besoin de place.
Dès 1966, l'inspecteur départemental, le lieutenant-colonel Mathieu, attire l'attention du Préfet de Maine-et-Loire et de la Commission administrative (ancien conseil d'administration) sur la nécessité, du SDIS, de disposer de ses propres locaux.
En 1971, le Conseil général achète un terrain appartenant aux corderies Courant qui décident de délocaliser leur usine à Ecouflant. La décision définitive de construire le Centre Départemental d'Incendie et de Secours est prise en 1971. « Il s'agira d'un ensemble donnant au Service Départemental d'Incendie, en matériel et en personnel, une autonomie comme il la possède déjà en matière de finances.» extrait d’un rapport de 1971.
Le 1er novembre 1973, le SDIS prend possession de ses nouveaux locaux : onze bureaux totalisant 412 m² - un laboratoire de 18 m² - des locaux d'enseignement de 154 m² - l'atelier départemental pour 1013 m² - une station d'essais tuyaux de 50 m² - deux magasins de 165 m² au total - 16 logements de 1450 m².

eZ publish © Inovagora