Service Départemental d’Incendie et de Secours de Maine-et-Loire

Vous êtes dans : Accueil > Le volontariat > Une convention pour favoriser la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires

Une convention pour favoriser la disponibilité des sapeurs-pompiers volontaires

Pour concilier les activités des sapeurs-pompiers volontaires (SPV) en journée, des conventions de disponibilité peuvent être signées entre l’employeur (privé ou public) du sapeur-pompier volontaire et le SDIS49, permettant ainsi au SPV de partir en intervention et/ou en formation sur son temps de travail, selon des modalités bien définies.

La distribution des secours en journée, où l’activité est la plus importante, est un véritable défi pour le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) de Maine-et-Loire qui assure, notamment, la gestion des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels.

En effet, 84 % des sapeurs-pompiers sont des sapeurs-pompiers volontaires. Ils cumulent cette activité avec leur vie personnelle et professionnelle. Or, il est difficile pour un volontaire de quitter son emploi, durant les heures ouvrables, pour aller porter secours.

Aussi, pour garantir les départs sur interventions, le SDIS 49 propose aux employeurs de sapeurs-pompiers volontaires, des conventions qui ouvrent droit, pendant leur temps de travail à des autorisations d’absence pour intervention ou pour formation et ce, dans le respect des nécessités de fonctionnement de l’employeur.

La convention comprend notamment :
- le retard à l’embauche si intervention,
- l’autorisation de quitter son travail en cas d’intervention (sauf cas particulier),
- la possibilité de demander une autorisation d’absence pour formation,
- la prise en charge du temps de la visite médicale (0,5 jour).

 

QUELS AVANTAGES POUR L'EMPLOYEUR ?

Pour l’employeur, cette convention présente aussi plusieurs intérêts :
- la mise à disposition dans ses effectifs, d’un sapeur-pompier formé aux gestes de 1er secours et qui en cas de sinistre peut contribuer à préserver l’entreprise grâce à des réactions adaptées,
- une compensation financière possible des absences: perception en lieu et place du sapeur-pompier volontaire, de ses indemnités horaires durant son absence sur son temps de travail,
- une réduction financière de l’assurance incendie : abattement de 10% maximum sur ses primes d’assurance-incendie (article 9 loi du 3 mai 1996, modifiée, sur le volontariat),
- la possibilité de bénéficier du mécénat pour le secteur privé.

eZ publish © Inovagora